enteteseb
 
 
Vous écoutez l'extrait "Inverness Gathering" de notre CD

 

 

 LE SOMME BATTLEFIELD PIPE BAND
 

    Fondé en 1989, le Somme Battlefield Pipe Band est une association, régie par la loi de 1901, dont le but est de promouvoir la musique et l'histoire des Soldats Ecossais, qui ont particulièrement marqué, par leur
sacrifice, le département de la Somme et le Nord de la France pendant le première guerre mondiale.

    Chaque musicien du groupe, piper ou drummer, porte avec dignité et fierté l'uniforme d'un régiment Ecossais qui s'est illustré dans notre région lors de ce conflit. Le répertoire musical est essentiellement composé d'airs traditionnels Ecossais et quelques airs Irlandais, Américains, Canadiens et Australiens.
Le groupe participe à de très nombreuses cérémonies du souvenir, en compagnie des autorités Britaniques, Canadiennes, Australiennes, Américaines, Sud Africaines, Néo Zélandaises, Allemandes et Françaises, tant en France qu'à l'étranger. Il participe également à l'animation des villes et des villages, lors des Festivals celtiques et folkloriques, en France, Grande Bretagne, Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Italie , etc...


 

logo animé

         Le logo du SBPB représente la tête de cerf (symbole de plusieurs régiments écossais) devant la croix de St André (saint patron de l'Ecosse), le chardon écossais, le coquelicot (poppy) fleur symbole du souvenir, les drapeaux Ecossais et Français et la date de 1916 pour la Bataille de la Somme. Le bandeau porte le nom du groupe avec les couleurs "bleu et jaune", comme celles du ruban de la Médaille de la Bataille de la Somme.  Il a été créé et dessiné par Albert Carton.
                                                     

Poppies

Rouges sont les coquelicots
Rouges sont les uniformes Britanniques d'autrefois
C'est ainsi que ces fleurs dont la couleur tranche sur le parapet des tranchées se posent aujourd'hui en mémoire sur vestons et chapeaux. Le très symbolique Poppy, rougeoyant tel le sang, depuis la Belgique jusqu'en Picardie répand son alchimie botanique sur le champ de bataille.
Cette plante ne peut vivre qu'à fleur de terre, après un long séjour sous celle-ci, à l'appel d'un rayon de soleil... tels les hommes.
Enfouies et exhumées mainte fois, comme tant de corps aux cours des bombardements, elles offrent la mesure, en légende, du nombre de ceux qui ont laissé leur vie.

Albert Carton


 


 PIPERS & DRUMMERS


 

            Au sein du clan d'autrefois le Piper (cornemuseux) est le détenteur des traditions et hauts faits du groupe. Il est habilité à transporter les divers événements par ses compositions musicales qui seront propagées dans l'avenir.
           Longtemps, au régiment, le Piper n'est qu'un civil gagé par les officiers pour marquer "l'esprit clan" chez les soldats au cours des parades.  C'est pourquoi, même s'il est devenu militaire, il porte toujours la veste verte de tradition civile, ainsi que la plume sur son bonnet (glengarry).
           Par comparaison, le joueur de tambour (drummer) est toujours un militaire qui, par ses frappes au tambour ou  ses sonneries au bugle transmet les ordres à la caserne et au combat. Il porte donc la célèbre veste rouge de l'armée Britannique et le haut bonnet à plumes (feather bonnet) caractéristique.
La réunion des deux a formé les Pipe Bands civils.
           Ce fut la Grande Guerre qui arrêta la tradition du Piper accompagnant la compagnie au combat. Plus de 2000 pipers  participèrent  à la 1ère guerre mondiale et plus de 700 d'entre eux y ont laissé leur vie.
           La formation Pipe Band est typiquement Ecossaise, développée en 14/18 par les unités de "territoriaux". Plus tard dans les années 30, les Irlandais les imitèrent, eux qui traditionnellement marchaient au son du fifre et du tambour. Par mimétisme, les Bretons créèrent les bagadous après la deuxième guerre mondiale.
                                    
         
                 
Pipers Memorial Longueval - PM Ian Alexander  -  PM Yves Holbecq



 L'INSTRUMENT

 

           Le Bagpipe (la cornemuse) se joue seul, ou en groupe accompagné de tambours dans le cas des Pipe Bands. Contrairement à ce que beaucoup pensent, le bagpipe n'est pas une invention Ecossaise, mais bien le résultat final d'une évolution de plusieurs siècles. En effet, cet instrument prend sa source dans l'Egypte ancienne pour évoluer sur le pourtour méditerranéen et se propager à travers l'Europe.
            Formes et appellations changent à travers les pays mais la technique de réserve d'air pour alimenter les divers éléments reste la même. Instrument capricieux suivant l'humeur du temps, le taux d'humidité, la température, il a besoin de toute l'attention de son propriétaire.
            Comme tous les instruments de musique, un long apprentissage est nécessaire pour bien le "posséder".  En Ecosse, il est précisé qu'il faut sept années pour former un bon "piper"!



 

PETIT LEXIQUE DE L'UNIFORME DU PIPER ECOSSAIS 

1 BLACK COCK FEATHER (plume de coq de bruyère) 
2 GLENGARRY (bonnet)
3 CAPBADGE (badge de bonnet) 
COLLARS (insignes de col)
5 PLAIDBROOCH (broche de plaid)
6 CROSSBELT (baudrier)
7 SHOULDER TITLE (insigne d'épaule)
8 CHEVRON  ou STRIPE (grade)
9 DIRK (grand couteau)
10 PLAID
11 KILT & DOUBLET ( kilt et veste)
12 SPORRAN (bourse)
13 SKHEAN DHIU (petit couteau)
14 HOSE TOP & FLASH (chaussette et ruban)
15 SPATS (guêtres)
16 SHOES ou BROGUES (chaussures)
17 BAGPIPE (cornemuse)
   
Chaque uniforme (piper ou drummer) se réfère à celui porté par les soldats Ecossais, de 1900 à 1920.   
 Le SBPB est le seul pipe band au monde à porter la plupart des tartans régimentaires de cette époque,   permettant ainsi de faire perdurer le souvenir de chacun de ces régiments de l'infanterie écossaise.   Chaque musicien se doit  de porter les insignes et respecter les particularités de chacun de ces uniformes régimentaires.     

 

DIVISION REGIMENTS PIPERS TARTAN DOUBLET PIPING 
GUARDS DIV. SCOTS GUARDS ROYAL STEWART NOIR BLANC OU ARGENT
SCOTTISH DIV. ROYAL SCOTS ROYAL STEWART VERT FONCE BLANC
SCOTTISH DIV. BLACK WATCH ou ROYAL HIGHLANDERS ROYAL STEWART VERT FONCE BLANC
SCOTTISH DIV. HIGHLAND LIGHT INFANTRY ou HLI MACKENZIE  VERT FONCE BLANC
SCOTTISH DIV. SEAFORTH HIGHLANDERS MACKENZIE VERT FONCE BLANC
SCOTTISH DIV. ROYAL SCOTS FUSILIERS ou RSF ERSKINE VERT FONCE ROUGE
SCOTTISH DIV. KING'S OWN SCOTTISH BORDERERS ou KOSB ROYAL STEWART VERT FONCE BLANC
SCOTTISH DIV. CAMERONIANS ou SCOTTISH RIFLES DOUGLAS VERT FONCE NOIR
SCOTTISH DIV. GORDON HIGHLANDERS GORDON VERT FONCE BLANC
SCOTTISH DIV. QUEEN'S OWN CAMERON HIGHLANDERS CAMERON OF ERRACHT VERT FONCE BLANC
SCOTTISH DIV. ARGYLL AND SUTHERLAND GOUVERNEMENTAL  VERT FONCE BLANC
 

Broches de Plaid des Pipers :

    UNIFORME " type  14/18"
 Comme  nettement visible sur cette photo prise pendant la Grande Guerre, le kilt militaire se porte très haut, et les soldats de petite taille ont parfois leur kilt presque sous les aisselles... L'épaisseur et la qualité de la laine faisaient du kilt un vêtement à la fois chaud pour l'hiver, isolant en été et très solide. Ici, un groupe de soldats du Régiment des Seaforth Highlanders...

 


 


Où allons-nous ?
Le SBPB se déplace partout en France et à l'étranger, selon
les possibilités des déplacements (rapport : lieu/distance/temps)


Départements où le SBPB s'est déjà produit :


très souvent 
souvent
de temps en temps

une fois ou deux


Pays où le SBPB s'est déjà produit  :
FRANCE      1989 à 2017
BELGIQUE   1999, 2000, 2002, 2003, 2007, 2010, 2012,
2013, 2014, 2016, 2017
PAYS BAS     2006, 2007, 2009, 2015
ANGLETERRE   1999, 2001, 2003, 2007, 2009, 2015, 2016
ECOSSE   2003, 2005, 2008, 2015, 2016
ALLEMAGNE   1998, 2000
ITALIE   2001, 2002

St Ghislain 2013                    Zonnebeeke 2007


Technique : l'entretien d'une cornemuse
Traduction du texte du Pipe Major G.Neish (Gordon Highlanders)

 

LE FILASSAGE : toujours s’assurer que le filassage est bien fait et que l’air ne s’échappe pas par les différentes coulisses (surtout à la base des bourdons) ; ne pas utiliser de téflon, qui  s’écrase un peu plus à chaque utilisation et finit par ne plus être étanche. Commencer le filassage par un fil noir et gras (poisseux) puis finir au fil jaune (qui s’humidifiera  pendant la prestation et gonflera au point de réaliser une étanchéité totale, contrairement au téflon, qui n’absorbe pas l’eau !)
LE BLOW PIPE : vérifier de temps en temps le fonctionnement de la valve et changer la pastille si besoin (l’air soufflé ne doit pas revenir vers la bouche) ; le nettoyer régulièrement (hygiène).
LES BOURDONS : la pression exercée par le bras doit se répartir de façon régulière et partagée dans les trois bourdons et dans le chanter ;  il est conseillé d’y ajouter des « régulateurs » à leur base.
Huiler  et nettoyer  au moins 3 fois par an l’intérieur des bourdons  afin de nourrir le bois et  éviter qu’il ne se fissure  en étant trop sec.  Toujours régler le bourdon basse  avec une coulisse plus haute en haut qu’en bas , jamais l’inverse (sinon le son roule dans le dernier segment)
Les anches de bourdons : la plupart sont équipées de « rasettes  et lamelles»  en plastique ou en carbone. Ne pas les  ouvrir trop pour éviter de gaspiller de l’air. Trouver la bonne ouverture en les déplaçant de millimètre en millimètre. Bien fixer les anches avec un filassage conique afin d’éviter les décrochages intempestifs.
LE CHANTER : toujours nettoyer avec un coton tige les trous qui peuvent s’encrasser à la longue (sueur, humidité, poussière, etc…) Ne jamais nettoyer avec un objet métallique ni agrandir les trous du chanter, le son ne sera plus du tout juste et le chanter sera inutilisable (150 EUROS MINIMUM…) Ne jamais enlever le chanter en le tenant par le bas, risque de casse, surtout les modèles en bois . Attention aux chocs (sole en résine fragile)
L’ANCHE DE CHANTER : environ 10 à 15 euros selon les fabriquants
Une anche de cornemuse est fragile, toujours la manipuler avec soin et précaution.  Ne jamais humidifier une anche avant de l’utiliser, la salive contient des acides qui  finiront par détériorer le bois.  L’eau n’est pas indiquée non plus car elle provoquera un ramolissement du bois et la tonalité de l’anche en sera changée. Toujours laisser sécher l’anche  à l’air libre, après utilisation. Ne jamais essayer de retailler, ou poncer ou limer une anche, vous détruirez sa tonalité et elle ne durera pas. Utiliser une « souche morte » pour protéger l’anche sur le chanter pendant le transport. Ne pas stocker une anche dans une boîte étanche, risque de "moisissure noire"  accéléré par 10 !
Le sac (bag) : Choisir de préférence la marque Banathyne, dont la fabrication est meilleure, avec ZIP et un système de récupération de condensation (water trap, V dryer, etc…) Lors du rangement dans les valises , attention de ne pas pincer ou couper le cuir (perte de pression)Ouvrir le zip après utilisation pour faire sécher l’intérieur, et sortir les systèmes de récupération d’eau pour les faire sécher aussi.
Le stockage : ne jamais exposer sa cornemuse à une source de chaleur car le bois peut se fendre ; éviter les chocs thermiques (froid/chaud), ne jamais forcer pour démonter, ne jamais utiliser de pinces métalliques pour desserrer les bourdons ou le chanter.
Toujours vérifier son instrument la veille d’une prestation, afin de ne pas perdre de temps le jour J.

 Pipe Major G.Neish


Répartition géographique des membres du SBPB en 2017:



 : 03 21 48 57 87
 : sbpb@orange.fr

 


 




Créé avec Créer un site
Créer un site